FOCUS CHICAGO 2016

Actualités en Oncologie au
52ème Congrès Annuel de la Société Américaine d’Oncologie Clinique
3 au 7 juin 2016 – Chicago

Cette édition vous propose de découvrir sous la forme de courts reportages vidéo quelques-unes des actualités en oncologie de l’édition 2016 du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology qui s’est tenu début juin à Chicago.
Les envoyés spéciaux pour Tribune’K Onco à Chicago : Dr Pierre Delahousse, médecin-journaliste, et Pascal Aubert, cadreur

CANCER DU REIN

Toni Choueri rapportait à Chicago les résultats de survie globale de l’étude METEOR, une étude de phase III randomisée du cabozantinib versus évérolimus dans le cancer du rein avancé alors que David McDermott présentait les données de durvie à long-terme dans les études de phase I et II du nivolumab chez les patients présentant un cancer du sein avancé, en rechute. Dans le domaine des cancers de vessie, Christophe Massard livrait les résultats de tolérance et d’efficacité d’un nouveau anticorps ciblant PDL-1, le durvalumab.

CANCER DU TESTICULE

Karim Fizazi rapportait à Chicago les résultats finaux de l’étude française de phase III GETUG 13 ayant évalué une stratégie d’intensification du traitement des cancers du testicule en fonction de leur score pronostic.

CANCER DU SEIN

Abstract n°1 de l’ASCO 2016, l’étude MA 17 R est une étude de phase III randomisée de l’extension de traitement par inhibiteur de l’aromatase à 10 ans vs placebo chez des femmes ménopausées présentant un cancer du sein de stade précoce, RH+. PALOMA-2 est quant à elle une étude de phase III de l’association palbociclib et létrozole comparée au létrozole seul chez des femmes ménopausées présentant un cancer du sein avancé RH+. Enfin, Atilla Soran rapportait à Chicago les résultats de l’étude randomisée Turque évaluant la résection de la tumeur primaire chez des patients présentant un cancer du sein de stade IV de novo.

CANCER DU MELANOME

L’avélumab est un nouvel anticorps anti-PDL1 évalué dans une étude de phase II chez 88 patients présentant un carcinome métastatique à cellule de Merkel déjà traité. Keith Flaherty présentait durant l’ASCO 2016 les données de survie à 3 ans de l’étude COMBI-d, étude de phase III de l’association dabrafenib et tramétinib vs dabrafenib seul chez des patients présentant un mélanome métastatique ou non résécable avec mutation de BRAF V600E/K.

CANCERS DU POUMON

David Planchard rapportait à Chicago les résultats d’une étude ouverte de phase II de l’association dabrafenib-tramétinib chez des patients présentant un cancer du poumon non à petite cellule avancé avec une mutation BRAF V600E. Charles Rudin présentait quant à lui l’évaluation de la tolérance et de l’efficacité du rovalptizumab tesirine, un anticorps conjugué ciblant DLL3 dans le cancer du poumon à petite cellule en rechute ou réfractaire. Les résultats de l’étude IFCT-1103 ULTIMATE étaient présentés par Alexis Cortot, une étude comparant paclitaxel hebdomadaire et bévacizumab vs docétaxel en 2ème ou 3ème ligne de traitement de cancers du poumon avancés non à petite cellule, non épidermoïde. Enfin, Fabrice Denis rapportait quant à lui l’impact sur la survie globale de la surveillance de patients présentant un cancer du poumon par une web-application évalué dans une étude de phase III randomisée.