LES NOUVELLES ACTUALITÉS EN ONCOLOGIE

ESMO Update for Practising Oncologists
3 au 5 mars 2017 – Lisbonne

Avec le soutien institutionnel de

Avis sur un nouveau congrès au sein de l’ESMO

Dirk Arnold – Lisbonne, Potugal ; Michel Ducreux – Villejuif ; Ines Vaz-Luis – Villejuif ; Luis Teixeira – Paris ; Stephan Rausch – Esch, Luxembourg ; Stéphane Oudard – Paris ; Solange Peters – Lausanne, Suisse

Cancers digestifs

ESMO practicing 2017 : quels messages à emporter ?

Les guidelines de l’ESMO, publiées en début d’année, positionnent les stratégies de traitement du cancer colorectal.

Nouveaux traitements, nouvelles armes dans le cancer colo-rectal

De nombreuses nouvelles molécules sont entrées récemment dans l’arsenal de traitement du cancer colorectal.

Les guidelines dans le cancer colo-rectal : de nouveau la dualité droite-gauche

Dans le cancer colo-rectal, les guidelines de l’ESMO cadrent bien le traitement du cancer du côlon gauche, la situation doit encore être évaluée pour le côlon droit.

Quelles options dans les recommandations pour la prise en charge du cancer de l’œsophage, de l’estomac et de la jonction ?

Dans le cancer de l’œsophage et de l’estomac, les formes localisées restent l’apanage de la chirurgie, les choses sont plus compliquées dans les formes évoluées. On attend l’immunothérapie !

Quelques nouveautés dans le cancer du pancréas mais pas assez, poursuivez les essais cliniques !

Encore aujourd’hui, en France, le traitement du cancer du pancréas reste basé sur le Folfirinox.

Cancers urogénitaux

Le point sur le cancer de la prostate : aujourd’hui et demain ?

Dans le cancer de la prostate, on différencie bien les patients à haut risque des patients à risque favorable. Une fois de plus, les patients à risque intermédiaire sont les plus compliqués à traiter convenablement.

Le point sur les nouvelles molécules dans le cancer du rein

Deux nouvelles molécules dans le traitement du cancer du rein, quels critères de choix entre l’efficacité et la tolérance parfois difficile à gérer.

Les guidelines de l’ESMO en pratique : quels messages à retenir en uro-génital ?

Les 3 messages clés à retenir sont les suivants…

Cancers du sein

En résumé, que faut-il retenir du neoadjuvant du cancer du sein et dans le triple négatif ?

Encore aujourd’hui, le traitement néoadjuvant dans le cancer du sein garde tout son intérêt.

Le séquençage génomique au service du traitement dans le cancer du sein à risque intermédiaire

Le séquençage génomique commence à orienter le choix de traitement néoadjuvant, ou le non choix de chimiothérapie chez les femmes à risque intermédiaire.

Le traitement neoadjuvant dans le cancer du sein et initier la désescalade thérapeutique

La PCR dans le cancer du sein ne suffit pas aujourd’hui pour adapter le traitement par chimiothérapie dans le cancer du sein.

Cancers du poumon non à petites cellules

Les guidelines de l’ESMO dans le cancer du poumon : l’extension du « bénéfice pour le patient » grâce à l’immunothérapie

Le traitement du cancer du poumon bénéficie de nombreuses avancées entre les antiangiogéniques et l’immunothérapie. Ces traitements ont été inclus dans les nouvelles guidelines de l’ESMO mais pour nous, au quotidien, comment évaluer le traitement optimal en termes de bénéfice pour nos patients que ce soit en 1ère ou en 2nd ligne.

Les nouvelles molécules en pratique

L’intérêt de ce nouveau congrès : l’application des nouveautés scientifiques à la pratique quotidienne

Le domaine de la cancérologie évolue extrêmement vite avec l’arrivée de l’immunothérapie par exemple. Ce genre de meeting est très utile pour communiquer et discuter sur notre pratique.

Des recommandations à développer dans la prise en charge de nouvelles toxicités pour de nouvelles drogues

Qui dit de nouvelles drogues ciblées, dit de nouveaux effets secondaires qu’il nous faut apprendre à connaitre pour les prévenir et les traiter. Une nouvelle data base de suivi pourra nous être d’une grande aide.