ANALYSE
DE LA
SEMAINE
Nératinib + fulvestrant + trastuzumab pour les cancers du sein métastatiques RH+ HER2-, avec mutation HER2 : résultats et analyse des biomarqueurs de l’essai SUMMIT
Neratinib + fulvestrant + trastuzumab for HR-positive, HER2-negative, HER2-mutant metastatic breast cancer: outcomes and biomarker analysis from the SUMMIT trial

Jhaveri K, Eli LD, Wildiers H, Hurvitz SA, Guerrero-Zotano A, Unni N, et al.
Ann Oncol 2023 ; 34 : 885-98.
Analyse commentée réalisée par Louise de FORCEVILLE
Analyse publiée le 28 février 2024
Tribune’K Onco 2024 ; 9 (6) : A16

JUSTIFICATIFS ET OBJECTIFS

Les mutations activatrices de HER2 sont retrouvées dans 3 à 5 % des cancers du sein métastatiques RH+ HER2- [1] et sont associées à un moins bon pronostic et à une résistance aux traitements antihormonaux [2]. Dans l’essai basket de phase II SUMMIT, la combinaison nératinib fulvestrant (N + F) versus fulvestrant seul (F) augmentait le taux de réponse et la survie sans progression (SSP) chez les patientes avec cancers du sein métastatiques RH+ HER2 mutés…

ANALYSE
DE LA
SEMAINE
Selpercatinib versus chimio-immunothérapie en première ligne de traitement des CBNPC avec fusion de RET
First-Line Selpercatinib or Chemotherapy and Pembrolizumab in RET Fusion–Positive NSCLC

Zhou C, Solomon B, Loong HH, Park K, Pérol M, Arriola E, et al.
N Engl J Med 2023 ; 389 : 1839‑50.
Analyse commentée réalisée par Emmanuel GROLLEAU
Analyse publiée le 22 février 2024
Tribune’K Onco 2024 ; 9 (5) : A15

JUSTIFICATIFS ET OBJECTIFS

Le pronostic du cancer pulmonaire reste actuellement très sombre. Des altérations à type de fusions au sein du gène RET, amenant à une activation constitutive pro-oncogène de ce récepteur transmembranaire sont retrouvées dans 1 à 2 % des cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) [1]. Ce type d’altération survient le plus souvent chez des non-fumeurs, plus jeune que la moyenne pour ce type de cancer, et avec un plus haut risque de métastase cérébrale (MC) [1]. Le selpercatinib est un inhibiteur de tyrosine kinase sélectif de RET, ayant montré son intérêt dans une précédente étude de phase I-II, avec un taux de réponse élevé…

ANALYSE
DE LA
SEMAINE
Niveaux de castration en testostérone chez les patients atteints de cancer de la prostate : existe-t-il une différence entre agonistes de la GnRH et antagonistes de la GnRH ? Résultats primaires d’un essai randomisé en ouvert
Testosterone castration levels in patients with prostate cancer: Is there a difference between GnRH agonist and GnRH antagonist? Primary results of an open-label randomized control study

Mytilekas VK, Papaefstathiou E, Koukourikis P, Ouzounidis X, Kazantzidis S, Hatzimouratidis K.
Investig Clin Urol 2023 ; 64 : 572-8.
Analyse commentée réalisée par Arthur PEYROTTES
Analyse publiée le 22 février 2024
Tribune’K Onco 2025 ; 9 (5) : A14

JUSTIFICATIFS ET OBJECTIFS

Le cancer de la prostate (CaP) est un cancer hormonosensible et son traitement au stade métastatique repose au moins en partie sur la suppression androgénique. Différents agents pharmacologiques peuvent être utilisés. Parmi eux, les agonistes de la LH-RH induisent un rétrocontrôle négatif de la LH et une diminution de la testostérone après une phase initiale de flare-up. Les antagonistes de la LH-RH inhibent directement leur récepteur sans stimulation préalable. L’objectif de cette étude est de comparer les niveaux de testostérone et de PSA entre agonistes et antagonistes administrés à des patients atteints de CaP…

14-17 Mars
JFHOD 2024, Journées Francophones d’Hépato-gastroentérologie et d’Oncologie Digestive
Paris, France
20-23 Mars
ELCC 2024 European Lung Cancer Congress
Prague, République tchèque
05-08 Avril
39th Annual EAU Congress
Paris, France

NOS PUBLICATIONS

SÉLÉCTION PAR THÈMATIQUE
Nératinib + fulvestrant + trastuzumab pour les cancers du sein métastatiques RH+ HER2-, avec mutation HER2 : résultats et analyse des biomarqueurs de l’essai SUMMIT


Louise de FORCEVILLE

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (6) : A16

Selpercatinib versus chimio-immunothérapie en première ligne de traitement des CBNPC avec fusion de RET


Emmanuel GROLLEAU

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (5) : A15

Niveaux de castration en testostérone chez les patients atteints de cancer de la prostate : existe-t-il une différence entre agonistes de la GnRH et antagonistes de la GnRH ? Résultats primaires d’un essai randomisé en ouvert


Arthur PEYROTTES

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (5) : A14

Transplantation de microbiote fécal plus immunothérapie anti-PD-1 dans le mélanome avancé : un essai de phase I


Margaux DELACROIX

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (5) : A13

Modifications de l’homéostasie osseuse et minérale après suppression androgénique de courte durée, avec ou sans inhibiteur d’un récepteur aux androgènes : étude ancillaire d’un essai monocentrique de phase II, contrôlé, randomisé et en double aveugle


Benoît MESNARD

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (4) : A12

Bénéfice de la chimiothérapie après progression sous nivolumab chez les patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou : une analyse monocentrique rétrospective


Romain VARNIER

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (4) : A11

Stratégie thérapeutique des patients atteints de mélanome BRAF muté et présentant une récidive tumorale après un traitement adjuvant : une étude multicentrique du registre prospectif des cancers cutanés ADOREG


Mathilde AMIOT

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (4) : A10

Un biomarqueur histologique numérique à l’échelle de la population pour une meilleure évaluation pronostique du cancer du sein invasif


Salim KHROUF

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (3) : A9

Risque spécifique aux stades de récidive et de décès par mélanome au Danemark entre 2008-2021 : une étude de cohorte nationale portant sur 25 720 patients atteints de mélanome de stade IA à IV


Syrine BENAMMOU

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (3) : A8

Association de la cinétique du PSA après la récupération de la testostérone avec une récidive ultérieure : analyse secondaire d’un essai contrôlé randomisé de phase III


Maxime PATTOU

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (3) : A7

Facteurs de risques prédictifs de la néphrotoxicité aigue induite par le cisplatine chez les patients traités par radiochimiothérapie pour un cancer de la tête et du cou localement avancé : une analyse monocentrique rétrospective


Thibaut REVERDY

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (2) : A6

Étude CheckMate 901 : étude de phase III évaluant l’efficacité de l’ajout du nivolumab au cisplatine gemcitabine chez les patients éligibles au cisplatine ayant un carcinome urothélial métastatique en première ligne métastatique


Mélodie CARBONNAUX

Tribune'K Onco 2024 ; 9 (2) : A5

PLUS D'ARTICLES