Aller à la barre d’outils
ÉDITORIAL

La pandémie actuelle de Covid-19 a entraîné dans tous les médias une profusion d’articles plus ou moins scientifiques de vulgarisation. Les lecteurs n’ont pas encore la nausée de cet afflux permanent et anxiogène si on en croit le flux quotidien. Et cette abondance n’a pas tari les traditionnels articles « grand public » à propos des cancers cutanés.

Le « marronnier » (en langage de presse, un article ou un reportage d’information de faible importance meublant une période creuse, consacré à un événement récurrent et prévisible) est donc comme chaque année la protection solaire et les cancers de la peau…

En ce qui concerne des sources plus fiables, je propose à votre sagacité l’analyse de 3 articles, issus ici de la vraie presse scientifique…

Pr Philippe Saiag

ANALYSE COMMENTÉE

Association pembrolizumab plus ipilimumab après échec des anti-PD-1/L1 dans le mélanome
Pembrolizumab plus ipilimumab following antiPD1/L1 failure in melanoma

Olson DJ, Eroglu Z, Brockstein B, Poklepovic AS, Bajaj M, Babu S, et al.
J Clin Oncol 2021 [Online ahead of print]. 

Analyse commentée réalisée par Pierre HAMANN

Justificatifs et objectifs

Pour les patients atteints d’un mélanome de stade avancé, l’immunothérapie combinée utilisant à la fois des anticorps anti-PD-1 et des anticorps anti-CTLA-4 présente un taux de réponse (RR), une survie sans progression (SSP) et une survie globale (SG) numériquement plus élevés que la monothérapie par anticorps anti-PD-1 [1-4]. Cependant, cette combinaison présente un taux de toxicité de grade 3-4 pouvant atteindre 59 % [5]…

Rôle de l’ADN tumoral circulant chez les patients avec un mélanome avancé traités par dabrafenib ou dabrafenib plus trametinib : validation clinique
Circulating tumour DNA in patients with advanced melanoma treated with Dabrafenib or Dabrafenib plus Trametinib: a clinical validation study

Syeda MM, Wiggins JM, Corless BC, Long GV, Flaherty KT, Schadendorf D, et al.

Lancet Oncol 2021 ; 22 : 370-80.

Analyse commentée réalisée par Ruxandra-Andriana POPA

Justificatifs et objectifs

Après l’introduction de la thérapie ciblée combinée BRAF/MEK-inhibiteurs pour le mélanome métastatique, la survie globale (SG) de ces patients s’est améliorée avec une survie sans progression (SSP) médiane de 10 à 14 mois et une SG médiane d’environ 2-3 ans [1]. Indépendamment des nombreuses études qui proposent divers tests comme l’ARN nucléaire de petite taille U2 [2]…

L’efficacité et la tolérance de la combinaison du nivolumab et ipilimumab chez les patients atteints de mélanome et de métastases cérébrales symptomatiques et asymptomatiques
Safety and efficacy of the combinaison of nivolumab plus ipilimumab in patients with melanoma and asymptomatic or symptomatic brain metastases

Tawbi HA, Forsyth PA, Hodi FS, Lao CD, Moschos SJ, Hamid O, et al.

Neuro Oncol 2021 [Online ahead of print].

Analyse commentée réalisée par Natacha STCHEPINSKY

Justificatifs et objectifs

Le mélanome est le 3ème cancer entrainant le plus de métastases cérébrales. Le cerveau est une des principales localisations métastatiques du mélanome. En effet, plus d’un tiers des patients atteints de mélanome métastatique présentent des métastases cérébrales détectables au moment du diagnostic, et jusqu’à deux tiers peuvent en développer au cours de la maladie [1]…

CE QUE VOS PATIENTS ONT LU : Décryptage du Pr Philippe Saiag

Y-a-t-il du nouveau ? Y-a-t-il des biais… Hélas oui. Dans « Aujourd’hui en France », l’article du 4 juin « Attention, ça brule » explique correctement au début les dégâts sur l’ADN induits par les photo-expositions. Mais, n’ayant interrogé que des dermatologues travaillant pour l’industrie cosmétique, cet article n’est qu’une ode à la protection par les crèmes, avec un choix d’indices SPF en fonction du phototype. Et rien sur les heures les plus dangereuses, le rôle fondamental des vêtements à condition de bien les choisir, sur les stratégies d’évitement, sur la fausse protection apportée par le parasol… La seule bonne information est que l’indice SPF promis est effectivement obtenu avec 2 mg/cm2, et les façons d’approcher cette quantité sont données. On ne s’étonnera pas que « Marie-Claire », le 1er juin 2021

VEILLE SCIENTIFIQUE

Adjuvant nivolumab for stage III/IV melanoma: evaluation of safety outcomes and association with recurrence-free survival.

Mandala M, et alJ Immunother Cancer 2021 ; 9 : e003188.

Acral lentiginous melanoma in the era of immune checkpoint blockade and targeted therapy: A National Cancer Database analysis.

Straker RJ 3rd, et alJ Am Acad Dermatol 2021 [Online ahead of print].

5-Year Outcomes with Cobimetinib plus Vemurafenib in BRAF V600 Mutation-Positive Advanced Melanoma: Extended Follow-up of the coBRIM Study.

Ascierto PA, et alClin Cancer Res 2021 [Online ahead of print].

Health-related quality of life in patients with malignant melanoma by stage and treatment status.

Rosenberg AR, et alJ Am Acad Dermatol 2021 ; 85 : 486-9.

Ipilimumab alone or ipilimumab plus anti-PD-1 therapy in patients with metastatic melanoma resistant to anti-PD-(L)1 monotherapy: a multicentre, retrospective, cohort study.

Pires da Silva I, et alLancet Oncol 2021 ; 22 : 836-47.

Attention : ceci est un résumé de la littérature scientifique dont l’objectif est de fournir des informations sur l’état actuel de la recherche ; ainsi, les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique. Ce résumé a été réalisé sous la seule responsabilité du coordinateur, des auteurs et du directeur de la publication qui sont garants de l’objectivité de cette publication. Elles doivent être lues et comprises avec le plus grand discernement et sont données dans leur cadre de la diffusion de l’information sur l’état actuel de la recherche auprès de la communauté scientifique.